Danse thérapie et structuration psychocorporelle :
Poids - Tonicité

FORMATEURS
Monsieur Benoît LESAGE (Besançon) : Docteur en Sciences Humaines, médecin, danseur, danse-thérapeute, chargé de cours au cursus de psychomotricité de Paris VI-Salpêtrière, Maître de conférences. Fondateur et directeur d’IRPECOR. Auteur de La Danse dans le Processus Thérapeutique (Ed Erès 2006) et de Jalons pour une pratique psychocorporelle / Structure, Etayage, Mouvement et Relation (Ed Eres 2012).

Madame
Angela LOUREIRO : Danseuse chorégraphe, diplômée du Laban/Bartenieff Institute of Movement Studies de New-York, du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris en Cinétographie Laban. Auteur de A. Loureiro, Effort : l’alternance dynamique, Ressouvenances, 2013. Co-auteur, avec Jacqueline Challet-Haas, de Les Fondamentaux de Bartenieff, une approche par la notation Laban (Ed. Ressouvenances, 2008). Diplômée également en Histoire, elle est co-auteur du livre Danaçao da Norma, une histoire de la constitution de la psychiatrie et de la médecine sociale au Brésil (Ed. Graal, 1977).

NIVEAU DE CONNAISSANCES PRÉALABLE REQUIS POUR SUIVRE LA FORMATION
Professionnels de la relation d’aide engageant une médiation corporelle. Sont particulièrement concernés les psychomotriciens, éducateurs, infirmiers et autres paramédicaux qui souhaitent mettre en place des groupes de Danse-Thérapie ou de travail corporel en institution. Aucun niveau technique n’est requis.

PRÉSENTATION
Nos partenaires handicapés nous présentent des corps détruits ou qui ne se sont pas construit. Qu’est-ce qu’un corps construit et quels sont les enjeux de cette construction ?
La question est au centre
- de la pratique professionnelle en médiation corporelle,
- de l’enseignement d’une pratique corporelle sportive ou artistique.
Les notions de
poids, liées à celles de support et d’appui, et de tonicité avec l’importance du dialogue tonique sont au cœur de cette problématique de construction du corps et du dialogue corporel structurant que nous avons à mener avec nos partenaires handicapés.

OBJECTIFS
- Comprendre les liens entre tonicité, posture, poids, flux de mouvement ;
- Savoir mettre en œuvre des situations pour moduler le tonus ;
- Savoir créer des situations d’exploration du poids et des appuis ;
- Savoir créer des situations d’exploration du flux de mouvement ;
- Savoir moduler les facteurs de poids et de flux de mouvement dans l’expressivité du geste (référence grille Effort Laban).

CONTENUS
Pratique :
Dispositifs d’implication corporelle pour explorer la modulation tonique par les méthodes somatiques.
Savoir moduler et gérer l’accordage tonique et postural dans le mouvement ou par le toucher.
Exploration du processus de verticalisation.
Savoir nuancer l’expressivité du geste par les facteurs de flux de mouvement et de poids du geste.
Elaboration :
Evaluation après chaque exploration des processus mobilisés, de leurs objectifs et de la pédagogie employée.
Présentation de vignettes cliniques sous forme de documents vidéo commentés.
Analyse de situations cliniques proposées par les participants.

Synthèse :

Synthèse théorique insistant sur les liens théorico-pratiques et pratico-cliniques.
Evaluation et analyse des acquis théoriques et pratiques.
Remise à chaque stagiaire des axes individualisés d’amélioration.

COMPÉTENCES ACQUISES
- Evaluer le niveau gestion posturale et tonique d’un patient et proposer des situations concrètes pour aborder les différents items.
- Savoir moduler les facteurs flux et poids dans le geste.
- Savoir guider un travail de groupe modulant les facteurs poids et flux.


MOYENS TECHNIQUES ET PÉDAGOGIQUES
Alternance d’expériences individuelles et groupales, et d’apports théoriques. Documents écrits et vidéos. Travail corporel en début de journée. Liens théorico-cliniques au décours du travail corporel (exposés, vidéos cliniques).

MODALITÉS DE SANCTION DE LA FORMATION
L’évaluation des stagiaires se fait au cours du travail. Un bilan approfondi est proposé en fin de stage, accompagné d’un questionnaire, pour leur permettre de dégager les acquis et envisager leurs applications cliniques. Un suivi de stage est proposé sous forme d’échanges de courriels.
Evaluation de la formation par les stagiaires.
Remise d’une attestation de fin de formation.

ORGANISATION
Cette formation se déroule en 32h du 18 au 22 février 2020 pour un maximum de 20 stagiaires.

LIEU
Dojo du petit scarabée, Castres (Tarn). Repas du midi obligatoire (14 € ), repas du soir optionnel, possibilité de logement sur place (11 € ).

TARIFS
Prise en charge par l’employeur : 800€ /session.
Prise en charge individuelle : 400€ /session.