Expressivité, relation d'aide et chaînes musculaires

FORMATEUR
Monsieur Benoît LESAGE (Besançon) : Docteur en Sciences Humaines, médecin, danseur, danse-thérapeute, chargé de cours au cursus de psychomotricité de Paris VI-Salpêtrière, Maître de conférences. Fondateur et directeur d’IRPECOR. Auteur de La Danse dans le Processus Thérapeutique (Ed Erès 2006) et de Jalons pour une pratique psychocorporelle / Structure, Etayage, Mouvement et Relation (Ed Eres 2012).

NIVEAU DE CONNAISSANCES PRÉALABLE REQUIS POUR SUIVRE LA FORMATION
Toute personne engagée dans une relation d’aide ou pédagogique à médiation corporelle : psychomotriciens, éducateurs, infirmiers, kinésithérapeutes, enseignants en danse, yoga, Qi-Gong, taï-chi-chuan, cirque, pratiques psychocorporelles... 

OBJECTIFS
L’expressivité suppose plasticité et adaptabilité. De même la relation d’aide nécessite un accordage permanent qui permet d’entrer en relation pour mobiliser des partenaires généralement restreints dans leur expressivité, leur imaginaire et leur communication. Le corps a ses lois, ses structures qu’il est important de comprendre et d’intégrer pour disposer d’outils de lecture et de travail. La systématique des chaînes musculaires vise ce double objectif. Les chaînes musculaires sont le support locomoteur de la posturation, c’est à dire de la façon dont nous nous tournons vers (ou détournons des) choses du monde et autrui. Elles soutiennent six structures psychocorporelles qui désignent un parcours d’évolution psychomotrice et un fonctionnement tant physique que psychique ou relationnel.
Les connaître permet de comprendre pratiquement le lien d’étayage entre des niveaux somatique, imaginaire, affectif et relationnel. Le travail proposé s’ancre donc dans la matière, le corps anatomo- fonctionnel, les éprouvés, les affinités spatiales de la posture et du geste, pour s’ouvrir au niveau de l’expressivité et des dynamiques de groupe.
Les chaînes fournissent un outil de lecture du corps, de ses dynamiques de mouvement, et permettent l’élaboration de projets psychomoteurs et psychocorporels, tant au niveau individuel que groupal.

CONTENU ET METHODOLOGIE DE LA FORMATION
Session 1 : Repérage des structures en lien avec les chaînes musculaires dans une perspective psychomotrice.
Travail d’accordage basé sur les structures psychocorporelles : accordage individuel des chaînes musculaires entre elles, par le mouvement ou par le toucher structurant, accordage dans les dynamiques d’interaction et au sein du groupe. 
Session 2 : Approfondissement des dynamiques propres à chaque chaine. Les structures seront abordées par grandes régions corporelles, ce qui donne lieu à un travail de structuration et d’accordage (pied, bassin, nuque, respiration...).
Pour faire la session 2 il faut avoir déjà suivi une session «chaînes musculaires».

COMPÉTENCES ACQUISES
Le but du stage est de permettre aux professionnels de la médiation corporelle de mettre en place un projet individualisé en fonction de critères précis. Ceux-ci sont de nature posturale et dynamique. 

Pour mener à bien une lecture du corps des patients et en déduire un programme de propositions, les outils donnés consistent à :
• Savoir repérer ses propres tensions en termes de chaînes musculaires et les équilibrer. 
• Lire la typologie d’un patient et la relier à un habitus psychomoteur, et en déduire des axes d’intervention. 
• Mettre en place les outils d’un travail postural et moteur découlant directement du diagnostic postural. 
• Mettre en place les outils d’un travail psychomoteur par la médiation du geste mais aussi de la dynamique
de groupe. 

MOYENS TECHNIQUES ET PÉDAGOGIQUES
L’expérience est le pilier de notre pédagogie, articulée immédiatement avec la théorie et menant directement à des liens dans la pratique professionnelle. Des documents vidéo cliniques, documents pédagogiques (notes et textes spécifiques au stage ou/et d’articles publiés par les Formateurs). Des articles de référence et des livres spécialisés sont le plus souvent consultables sur place. Une bibliographie de référence est fournie au cours du stage et des documents plus spécifiques au thème du stage sont fournis.

MODALITÉS DE SANCTION DE LA FORMATION
L’évaluation des stagiaires se fait au cours du travail. Un bilan approfondi est proposé en fin de stage, accompagné d’un questionnaire, pour leur permettre de dégager les acquis et envisager leurs applications cliniques. Un suivi de stage est proposé sous forme d’échanges de courriels.
Evaluation de la formation par les stagiaires.
Remise d’une attestation de fin de formation.

ORGANISATION 
Cette formation est dispensée pour un groupe de maximum 20 participants. 
Session 1 : 4 au 8 décembre 2017, soit 32h.  
Horaires de la formation : 9h-18h, sauf lundi début à 12h et vendredi 9h-14h.
Session 2 : Pressentie pour fin 2018 - 24h.

Attention : 
- La session 1 peut être suivie indépendamment de la session 2.
- Pour suivre la session 2, il faut avoir déjà suivi une session « chaînes musculaires ».

LIEU
Session 1 : Séchilienne 38220
Session 2 : à définir

TARIFS
Session 1 : 
- Prise en charge par l’employeur : 800€ ;
- Prise en charge individuelle : 400€ (120€ d’arrhes).
Session 2 :
- Prise en charge par l’employeur : 600€ ;
- Prise en charge individuelle : 300€ (90€ d’arrhes).