Présentation d'une grille d'observation psychomotrice
auprès de patients porteurs d'un lourd handicap

Son intérêt, ses enjeux, ses limites

FORMATEURS
Madame Monique PERRIER GENAS, Psychomotricienne DE, DIU psycho-périnatalité, DIU soins de développement.
Formatrice périnatalité, petite enfance, handicap. Chargée de cours à l’Institut Sciences et Techniques de la Réadaptation (Université Claude Bernard Lyon 1). Exercice en CAMSP, Pôle bébés vulnérables, hôpital général (néonatologie, pédiatrie et maternité).
Monsieur
Patrick FRACHON, Psychomotricien DE, diplômé de l’école Suisse d’eutonie Gerda Alexander. Exercice en libéral, pratique auprès d’enfants, d’adultes et en gériatrie.

NIVEAU DE CONNAISSANCES PRÉALABLE REQUIS POUR SUIVRE LA FORMATION
Psychomotriciens ayant une pratique auprès de ce public soit en institution, soit en libéral.

PRÉSENTATION GÉNÉRALE
Les patients présentant un handicap lourd communiquent avec leur environnement via des moyens très archaïques, qui passent par leur corps propre. Les bilans classiques ne sont pas toujours adaptés pour mettre en place un projet de soin soutenant à la fois une dimension développementale et psychodynamique.
À partir d’un certain statut donné à l’observation, la grille d’observation psychomotrice auprès de patients porteurs de handicap lourd, présentée à ce stage, a pour intérêt d’accorder toute son importance à l’expression du patient.
Cette grille tente en effet, à partir de ses manifestations, d’approcher la façon dont celui-ci « habite » son corps et plus largement son environnement. La question des troubles de l’oralité est aussi abordée.
Cette grille peut être utilisée lors du suivi de patients enfant ou adulte dans le champ du polyhandicap mais s’adresse aussi à des patients atteints de maladie neuro dégénérative (Parkinson, Alzheimer…)
Être dans une relation de soin avec des patients porteurs de lourd handicap mobilise beaucoup d’affects chez le professionnel. Aussi la grille proposée par son côté objectivant, aide dans un premier temps le professionnel à sortir de son impuissance et/ou de sa sidération dans la rencontre avec ces patients très atteints dans leur intégrité psyché/soma.
Son intérêt est également d’être un outil pour la construction de projets de soin auprès de ces enfants ou adultes qui nous laissent parfois bien démunis.
Dans cette formation la question du corps du professionnel (médiation essentielle dans la relation avec ces patients) est également interrogée tant dans la dimension de la résonnance des affects (qui se joue entre professionnel et patient) que comme support à l’observation. Une expérimentation corporelle est proposée.
Cette formation allie donc abords théoriques, théorico clinique et pratique.

OBJECTIFS
- Développer les éléments d’observation du registre sensoriel, sensori tonique, sensori moteur et tonico émotionnel ;
- Prêter attention aux manifestations du patient aussi ténues soient-elles ;
- Donner toute sa valeur à la communication infra verbale ;
- Repérer la qualité des interactions entre patient et professionnel ;
- Décrypter des éléments témoignant de la présence psychique du patient ;
- Définir des « façons de faire » et des « façons d’être » auprès de ces patients.

A l'issue de la formation le stagiaire sera capable de :

• Repérer les bases et la spécificité du soin psychomoteur ;
• Affiner son observation clinique ;
• Améliorer sa position soignante et ajuster son projet de soin ;
• Savoir rendre compte de son travail.

CONTENU DE LA FORMATION
D’un point de vue conceptuel, la construction de cette grille s’appuie sur une articulation entre schéma corporel et image du corps. Les enjeux psychiques et instrumentaux étant toujours en lien et en interaction, et au cœur du développement du rapport du sujet à son corps. (réf J. Boutinaud).
Suite à la présentation de cette grille découle un travail d’élaboration rendu possible grâce aux données recueillies ; des pistes pour la construction d’un projet de soin s’entrouvrent.
Cette grille soutient une approche globale et permet ainsi de définir des objectifs à court et moyen terme. Son enjeu est d’aider à définir non seulement des objectifs, mais aussi des trajectoires pour tendre vers ces objectifs.
Le travail corporel proposé permet aux stagiaires d’être à l’écoute de leurs propres sensations et perceptions.

MOYENS TECHNIQUES ET PÉDAGOGIQUES
Chaque journée comprend deux temps :
1. Un travail théorique et théorico clinique :
- Définir l’observation en tant qu’observation clinique, véritable méthode à la fois pour la pratique et pour la recherche clinique ;
- Présenter la grille avec en annexe les troubles de l’oralité ;
- Approfondir les premiers niveaux de pensée et repérer (après l’avoir définie) les étapes de la construction de l’image du corps chez ces patients ;
- Travailler à partir de vignettes cliniques.
2. Un travail corporel :
Une expérimentation corporelle autrement dit une mobilisation corporelle qui amène à une prise de conscience des appuis, du toucher, du portage, de la distance relationnelle et physique au travers de l’écoute de ses propres sensations et perceptions.
Une élaboration groupale suite à l’expérimentation avec partage de réflexions liées à la situation vécue dans le groupe et/ ou à des transpositions dans le champ clinique.

Autres moyens pédagogiques :
Partage de connaissances, des expériences, des points de vue.
Bibliographie : articles, documents et références bibliographiques.


MODALITÉS DE SANCTION DE LA FORMATION
A l’issue de la formation, évaluation de la formation par les stagiaires.
Remise d’une attestation de fin de formation.


ORGANISATION
Cette formation de 13h est dispensée pour un groupe de maximum 12 personnes le vendredi de 14h à 19h et le samedi
de 9h à 13h et de 14h à 18h.
En 2020 : Les 25 et 26 septembre 2020.


LIEU : Lyon – Tout près de la gare Part Dieu.

TARIFS
Prise en charge par l’employeur : 475€
Prise en charge individuelle : 375€ (110€ d’arrhes).